Mopar owner's club
Le site du club des amateurs de Dodge, Chrysler, Plymouth, DeSoto, Imperial, AMC, Jeep
     
Nous sommes le Mar Nov 21, 2017 10:16 am

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 834 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 51, 52, 53, 54, 55, 56  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mer Juil 18, 2012 8:13 pm 
Hors ligne
Mopar addict confirmé
Mopar addict confirmé

Enregistré le: Mer Avr 25, 2007 1:58 am
Messages: 1405
eric d100 écrit:
Citation:
...............et qu'a 200 kms de chez moi y'a un gars qui à ca dans sa cuisine..........

Dans le Nord, c'est une manie de mettre nos moteurs en cuisine !!!...... :P :lol:

Image

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mer Juil 18, 2012 8:57 pm 
Hors ligne
Mopar warrior chef
Mopar warrior chef

Enregistré le: Mer Avr 25, 2007 7:06 pm
Messages: 4292
Tudju, ce moulbif est magnifique, il t'attendait, Eric !:woohoo:
Et j'suis sûr que Punky sera ravi de le voir ronronner dans ton châssis et taper des chronos de folie.;)

_________________
They call me Mellow Yellow (Quite rightly).


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mer Juil 18, 2012 9:02 pm 
Hors ligne
Mopar spammer
Mopar spammer

Enregistré le: Mer Avr 25, 2007 9:22 am
Messages: 19928
LEPLUM écrit:
Citation:
pas besoin de cv pour l'instant, même roues avant bloquées, , ça avance avant le feu vert !!!:
Faut penser à bien arrêter le line-lock, mon Plum !! Si tu n'as pas de frein sur les quatres roues, ta chiotte avance avec les roues avant bloquées et c'est le rouge assuré quand tu "tends" le converto au départ...! La Cuda me fait ça aussi, avec ses pneus d'merde surgonflés à l'avant, en fin de burn...mais je remets le line lock à l'arrêt, et sur la ligne, elle ne bouge pas d'un poil...

_________________
We are Anonymous...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Jeu Juil 19, 2012 8:11 am 
Hors ligne
Mopar addict confirmé
Mopar addict confirmé

Enregistré le: Jeu Avr 26, 2007 12:22 am
Messages: 1037
eric d100 écrit:
Citation:
mais je trouve dingue que je casse mon berlingue et qu'a 200 kms de chez moi y'a un gars qui à ca dans sa cuisine, de plus orange et re deplus qui serait peut etre vendeur


Je suis heureux de voir que mon tuyau n'était pas percé et que je n'ai pas de problème d'audition. :whistle:
En plus orange, surement un beau mariage à venir! Plus tard on dira, ils vécurent heureux et eurent....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Jeu Juil 19, 2012 10:33 pm 
Hors ligne
Mopar addict confirmé
Mopar addict confirmé

Enregistré le: Sam Juin 05, 2010 11:52 pm
Messages: 1471
Localisation: metz
....les meilleurs tickets de temps ....:blush:

_________________
piéton=partie mouvante de la chaussée , pour une automobile !
voiture d\\\/'/occaz=voiture dont toutes les pieces font du bruit , sauf le klaxon !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Jeu Juil 19, 2012 10:49 pm 
Hors ligne
Mopar warrior
Mopar warrior

Enregistré le: Lun Mai 21, 2007 12:48 pm
Messages: 2974
Christine écrit:
Citation:
Dans le Nord, c'est une manie de mettre nos moteurs en cuisine !!!...... :P :lol:


Euh z'en avez de la chance , moi je pose ne seraice que le trousseau de clef de la Dart sur le bar je me fait meuler le derch ....

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Sam Juil 28, 2012 10:09 am 
Hors ligne
Mopar addict confirmé
Mopar addict confirmé

Enregistré le: Sam Juin 05, 2010 11:52 pm
Messages: 1471
Localisation: metz
pour ceux qui n'ont pas nitro !
Image

_________________
piéton=partie mouvante de la chaussée , pour une automobile !
voiture d\\\/'/occaz=voiture dont toutes les pieces font du bruit , sauf le klaxon !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Sam Juil 28, 2012 11:49 am 
Hors ligne
Mopar retraité
Mopar retraité

Enregistré le: Mer Mar 30, 2011 10:20 am
Messages: 7795
Localisation: Ticheville
Trop la classe !! Encore bravo :pouet:

_________________
Page blanche !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Sam Juil 28, 2012 12:10 pm 
Hors ligne
Mopar warrior chef
Mopar warrior chef
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mer Déc 31, 2008 10:34 pm
Messages: 4534
Localisation: oise
ouep bravo a tous

_________________
dodge fever charger forever
dodge charger 69 440 R/T tous fonctionne...
dodge charger 70 projet daytona


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mer Aoû 08, 2012 11:57 am 
Hors ligne
Mopar warrior chef
Mopar warrior chef

Enregistré le: Dim Mar 18, 2007 5:11 pm
Messages: 4859
Localisation: Ile de France
Allez, je profite d'une matinée presque calme, pour enfin publier mes photos de Lurcy 2012 !

Je parle des photos non compromettantes, bien entendu... :P ... les autres ... ont soit déjà été publiées ici, sur le forum, soit attendent un moment plus propice ! ;)

Lurcy Levis 2012

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mer Aoû 08, 2012 1:20 pm 
Hors ligne
Mopar warrior
Mopar warrior

Enregistré le: Lun Mai 21, 2007 12:48 pm
Messages: 2974
Merci kryss ,

J'ai pris beaucoup de plaisir ce midi à en voir le contenu , je te love.

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mer Aoû 08, 2012 2:57 pm 
Hors ligne
Mopar vétéran
Mopar vétéran

Enregistré le: Mar Avr 24, 2007 11:53 pm
Messages: 5093
merci Mr K pour les photos, ça donnerait presque envie de réassister à un French Mopar Nat's :P

_________________
Image

FBB - Speed is beautiful


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mer Aoû 08, 2012 7:25 pm 
Hors ligne
Mopar retraité
Mopar retraité

Enregistré le: Mer Mar 30, 2011 10:20 am
Messages: 7795
Localisation: Ticheville
;) Merci Kryss !!

_________________
Page blanche !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mar Aoû 28, 2012 12:32 pm 
Hors ligne
Mopar spammer
Mopar spammer

Enregistré le: Mer Avr 25, 2007 9:22 am
Messages: 19928
J'vous avais promis un p'tit baratin...
Le v'la...
C'est une version expurgée, raccourcie, parental advisory de la version destinée à "mes fidèles membres", que eux reçoivent par courrier, avec photo et tout l'toutim...Je leur en réserve donc la primeur, bien sûr !!
Ils l'ont bien reçu, je peux donc le publier...
Y'a des coupes sombres, et les XXXXXX remplacent ce qui n'est pas "tout public"...


LURCY 2012:

La grand-messe est pour bientôt ! Cette année, on innove ! MightyMum ayant pris conscience à Lanas du fait que le run wot ya brung c’est gentil, mais dans le cas d’intempéries, c’est la catégorie qui saute ! Et comme côté intempéries, pluies, vent, trombes, tornades, grêle et autres calamités, on est plutôt dans une année record, c’est pas plus con qu’autre chose que de s’inscrire en course ! Et comme justement Lurcy bénéficie d’un statut un poil particulier côté ATD, c’est l’occasion rêvée de tâter du Pro/ET…Un coup d’fil à mon Kayoo préféré, histoire qu’il me confirme que ma bagnole est OK pour rouler dans cette catégorie, et roule ! Bulletin d’inscription envoyé, chèque itou, cette fois encore, Cortez vient de foutre le feu à ses rafiots pour pas reculer !

3 semaines avant le jour J :
Y’a encore un sacré turbin sur l’auto de Hervé…Le moulin est encore à côté, le pont n’est pas construit (changement de rapport du 2.76 au 3.91 + overdrive) bref, c’est pas dans la poche pour courir avec en rwyb…La Challenger de Fabien est depuis passée du stade de « c’est dans la poche pour Lurcy » au stade de « on verra ça l’année prochaine », ce qui me préserve de manger ma casquette, suite à un pari ridicule
Tiens, et si on s’occupait du B300 ? Le vieux truc n’est pas en état, y’a plus d’alternateur dessus depuis un an ! Fab va s’en charger un samedi, bonne idée ! Le lendemain, on y colle un bon régulateur, et hop, 14volts à 2500 rpm, soit le régime maxi de cet engin…(je rigooOOoole ! Il prend 3000, en fait…)

15 jours avant le jour J :
Je regarde la liste des engagés en Pro/ET…Le Plum s’y est engagé aussi ! Ha ça, c’est une bonne surprise ! Eric Mekkakia, le voisin du bled d’à côté y a engagé son pick-up furieux aussi ! Couillu, l’gars ! Non seulement il n’a pas la moindre idée des perfs de son engin, mais il n’a même jamais foutu les pieds sur une piste de drag ! Même comme spectateur ! Et bien sûr encore moins comme acteur !
Du côté d’Hervé, ça prend doucement du retard, et tout ceci va se faire sur le fil…Le dimanche, tout est prêt pour le rodage d’arbre à cames, mais trop tard…On ne pourra le faire que le lundi…Je sens comme une angoisse de la part d’Hervé de devoir le faire tout seul, sans Fabien…Je lui propose mon aide et ma lampe strobo, des fois que…
Allez, on y va pour 20 minutes à 2000 rpm ! Sauf que le moteur fait « prout ! » et refuse de démarrer…C’est louche !
XXXXXXXXXXXXXXX
Un allumeur presque neuf ! En trois coups Legros (haha !) ils changent ça et « clic-vrooom ! » Le p’tit 416 reprend vie instantanément ! 20 minutes plus tard, il est rodé, il a pas pris un poil de coup de chaud malgré la chaleur caniculaire ce jour là…Bien ! Il a l’air vif dans les tours, et la ligne inox fait un bordel, j’vous dis pas !
Bon, il est rodé, certes, mais faudrait voir du côté des freins, parce que c’est pas bon…Purge, repurge, essai, rien ne va ! Décision est prise de voir ça en semaine…

10 jours avant le jour J :
Tout va mal…Y’a toujours pas de freins, et comble de malheur, un manipulation hasardeuse à cramé un truc électrique dans le GearVendor…Pas de Chally orange à Lurcy…On sent comme une déception, dans l’atelier…


Une semaine avant le jour J :
Je décide de me pencher aussi sur les freins du B300, vu qu’il ne freine pas non plus, lui…Mais je sais pourquoi, les disques sont fatigués ! Et y’a plus de plaquettes…Je désosse le disque, et là, horreur, le roulement est secoué…Heureusement, j’ai un train avant qui traîne et qui ressemble comme deux gouttes d’eaux à celui du Béluga…Ni une ni deux, je pique le roulement et hop, c’est reparti ! Une tentative « d’usinage » du disque à main levée donne un aspect confiant au disque, mais après remontage et essai routier, c’est pas dans la poche ! L’étrier reste coincé et je me brûle la main en la posant sur le disque ! Et merde…Plus le temps de finasser, faut louer un camion…
Je fais le tour des loueurs pas chers, et forcément, comme justement y sont « pas chers », ben, y sont tous bookés et y’a plus rien à louer nulle part…Je passe par les « chers » et là, forcément, c’est jouable…J’opte pour le « moins cher » des « chers », le brave Nitram du bout de la rue, fidèle au poste ! Bon, camion réservé, c’est un souci de moins…

Mercredi, trois jours avant le jour J :
Faudrait p’t’être que je me penche sur la bagnole ! J’ai pas tiré une jauge depuis des lustres ! De plus, elle fuyoute un chouia du carter d’huile, fendu par Claire Ange lors de son premier essai de la Cuda ! Je colmate ça avec un soupçon de Sinto, ça fera la rue…(quel bricolage de merde…) Je sors les caches culbus, fait un réglage (à chaud) des basculeurs, tire deux-trois jauges, bon, tout m’a l’air OK…Je l’inspecte partout pour voir si des trucs sont pétés ou desserrés, rien, tout va bien…Je me dis qu’il serai bien de commencer à préparer les trucs à emmener, vu que rien n’est prêt ! A cet instant de la semaine, Claire-Ange n’a pas encore fait les courses pour la bouffe, ni même décidé ce qu’on mangera…P’tain, ça va être tendu, cette année !!

Vendredi matin, jour J :
A 8h pétantes, je suis devant la porte de Nitram pour récupérer le camion…Une fois posé à côté du B300, il fait tout petit, ce camion ! Comment va t’on réussir à y caser tout le foutoir habituel ? Première misère, les tables ne rentrent pas en travers ! Et merde…Va falloir improviser un nouveau chargement ! Je me dis que finalement, vouloir emmener ma grosse caisse à outils à roulettes n’est p’t’être pas une bonne idée…Je vais faire plus modeste, avec une tite caisse rouge classique…J’entasse pêle-mêle divers trucs que je subodore utiles : outils, lampe strobo, brake cleaner, etc…Fab est arrivé, Le Bigouden aussi…Hervé ne tarde pas non plus, accompagné d’Estelle…On commence à charrier des cantines…Le camion est court, mais haut…Alors on empile…Une fois rempli de souk, on se dit que finalement, il est grand…Au petit détail, ho, quasi insignifiant prés, qu’on a oublié les deux barnums !! Et meeerde…Bon, on recommence, le groupe électrogène, la Mob, le compresseur…Bon, Claire-Ange a enfin statué sur le genre de truc qu’on va bouffer sur place…Les cantines de miam sont prêtes, reste plus que des sacs, des trucs et des machins… Comme d’habitude, quoi… Finalement, il est plein à ras la gueule, le camion…Il est 13h30, on va pouvoir partir…Allo ? Comment ? Le Plum, Punky, Joris et Chris sont sur la route ? Pas loin ? Ils passent par Meaux ? Allez, on les attends, on va faire route ensemble…On a donné rendez-vous à Eric à l’entrée du A5 à 14h30…Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’on va être en retard… Les Norvégiens arrivent…Papotage dix minutes, on a juste eu le temps d’avaler deux-trois morceaux de pizza qui roupillaient dans le four depuis hier soir…Allez, zou, cette fois, c’est parti…Claire-Ange me dit qu’elle est un poil stressée à l’idée de conduire la Cuda sur le mouillé…Vu que le Renault Master est d’une simplicité déconcertante à conduire comparé au B300, je lui dit que si elle veut, on échange…Petit passage obligé par la pompe à taxe de 88% « Etat approved » et on file enfin sur la route !
On n’a pas fait deux bornes que la flotte dégringole…J’ai une pensée pour ma p’tite bonne femme, qui fait route avec le chéri d’ma fille. C’est la première fois qu’il monte dans la Cuda, et j’me dis qu’un p’tit tête à queue sur l’autoroute, comme baptême, ce serai un poil déplacé…Mais bon, l’orage est de courte durée, et tout va bien…A St Germain Laxis, on raccorde avec Eric…Il est accompagné de sa nouvelle copine, qui ne connaît pas grand-chose à ce genre de bagnole…Tant mieux, la surprise sera d’autant meilleure. Le p’tit convoi s’ébranle (à ne pas confondre avec « le p’tit qu’on voit pas se masturbe », ce qui n’est pas la même chose…) et cette fois, c’est bien parti ! Fini les routes de merdes avec des camping-cars qui font chier, cette fois, on tartine ! Enfin, quand je dis « on tartine », je devrais dire « on lambine »…En effet, le Plum nous avait prévenu : « pas plus de 105-110 », ça tombe bien, la Cuda n’aime pas trop les régimes trop élevés…Et à 110, elle est à plus de 3000 rpm…Mais en fait, on les à même pas atteint, les 105, parce que le camion de Eric se révèle être carrément poussif, une fois attelé…Les côtes avalées à la vitesse météorique de 70, et 100 à fond sur le plat…Bin au moins, elle chauffera pas, la Cuda, comme ça…On a décidé de prendre le A5, puis le A19 pour choper le A77 à hauteur de Montargis, pour éviter les routes merdiques genre la 104 ou la 7, avec les traversées de Melun, Fontainebleau, etc…Pas un rond point ou un stop sur plus de 300 bornes, cool…Une petite halte essence pour la Cuda, histoire de pas la jouer « à sec », et le p’tit groupe repart…Fabien cruise gentiment au volant de sa Toyota, Le Big fait découvrir les joies du cabriolet à ma fille (les yeux qui pleurent, la poussière dans l’pif, les cheveux emmêlés, etc…) et Chris ferme le convoi avec sa Chally moderne Plum Crazy…
Finalement, on arrive à l’entrée du circuit à 19h00…Y’a déjà un populo monstre, et les grilles ne sont toujours pas ouvertes…Et ses saloperies de motards qui prennent leur temps pour bouffer, après leur journée de roulage…Ggrrrrr !
Bon, Claire Ange va mettre à profit ce laps de temps pour aller avec Fabien confirmer les piaules pour dimanche soir, dans le gîte du coin…En effet, après le retour « douloureux » l’année dernière, décision a été prise de dormir sur place et faire route tranquilou lundi matin…
Bon, on s’installe sur le parking à 200m de l’entrée et on attend…Je sens qu’on va monter l’barnum à la bougie, ce soir…Les grilles ouvrent enfin, faut dire que le groupe qui avait loué la piste aujourd’hui a mis un certain temps à se tirer…Interminable queue pour récupérer les bracelets, et on arrive enfin « chez nous »…
Je dis « chez nous », parce que Lurcy, c’est un peu notre chez nous à Nous ! Tout est né à Lurcy ! Lurcy, berceau du renouveau du drag français ! Premier run what you bring sur 400m, naissance de l’ATD, le Mopar Owners Club, la French Connection, tout ça…Que de souvenirs ! Les buvettes qui ont assuré les bases de notre asso, Lurcy III qui a généré tellement d’oseille que nous en profitons encore aujourd’hui, 8 ans plus tard ! Bref, Lurcy, c’est Home Sweet Home…
C’est pas encore dans la poche, parce qu’il y a comme un foutoir avant de rejoindre la zone d’installation…Heureusement Herve, qui fait la navette en vélo à réussi à négocier le passage de la French Connection assez rapido avec Eric Angéloni…Du coup, on gruge sévère la file, et on commence à décharger le merdier…J’envisageais de commencer à mettre la Cuda en trim course ce soir, mais vu l’heure tardive, ça pue du fion…On va déjà se contenter de démarrer l’groupe, et mettre de la lumière…Joris s’installe à côté de nous, Nonow le Breton et Eric itou, ça fait une belle brochette de Mopar tout ça…j’aime bien…José et le Viet font un poil bande à part, avec les juniors et la Chally 71, El Mex étant inscrit en SRC avec…
Une fois le joyeux merdier sorti du camion, et le montage des barnums effectué, Claire-Ange va chercher de l’essence, histoire qu’on ne tombe pas mort de faim dans le noir cette nuit faute de groupe électrogène ! Quelques membres du MOC se retrouve face à nous, de l’autre côté de la piste…C’est un poil tristounet, le quinzième anniversaire du MOC ! Peu de gens, peu de bagnoles…Bah, demain il fera jour !
Et puis, mine de rien, il y a de belles autos devant le barnum : la Cobra de Reine, la Plumette, le Fish…Dommage que la Chally de Chris soit derrière, avec les voitures « qui ne courent pas », mais y’avait hélas pas trop de place. On est juste à côté de la bande d’alsaciens de la clique Stalh-Zaninetti, eux-aussi avec une belle Mopar…Non, sans blagues, on aurait pu se retrouver entouré de Cox, y’a pire ! On avale divers trucs exhumés des cantines et du frigo, et il va pas tarder d’être l’heure de mettre la viande dans le torchon. Comme d’habitude, on va squatter le camion, et voir si le respirateur de Claire-Ange va nous bouffer la batterie du camion dans la nuit…Je monte les couleurs, la touche finale de l’installation… Le drapeau de la French Connection flotte sur Lurcy…Ca y est, on est « chez nous »…
Il est une heure du mat’…Putain, on est déjà demain ! Juste le temps de retrouver ma môme qui a disparu, et on va pouvoir allez se pieuter…(en fait cette petite vermine était en train de jouer avec Lisa dans le camion du Viet…)

Samedi, jour J +1 :
6h30 du matin, j’ouvre un œil et je me risque à ouvrir également la porte du camion : il fait beau ! C’est déjà une bonne nouvelle…
Je sors pisser comme d’habitude, et je me dis qu’il serait bien temps d’attaquer la mécanique…Y’a des trucs que je peux faire sans le compresseur, donc sans faire trop de bruit, comme tomber les échappements, par exemple…Allez, je cale la bagnole sur ses grosses chandelles, histoire d’avoir un peu plus de confort que l’année dernière. Je désosse l’échappement d’un bloc, rapidement aidé par Makss, le p’tit gars sympa du forum, rencontré l’année dernière à Las Vegas…Constatation : on remontera pas les joints des 4/1, tombés en poussière. Boarf, on devrait pouvoir s’en passer, finalement…

J’entends des voix familières autour de nous, y’en a qui doivent commencer à revenir de la douche…
7h30, j’me dis que vu que le briefing est à 8h30, on doit pouvoir commencer à faire du bordel. Après le groupe électrogène, le compresseur ! Si y’en a qui pensaient dormir, c’est cuit ! Il fait un bruit, ce truc !
Je tombe les énormes roues de route pour caser les slicks…Font tout rikiki, les pneus de 29 ‘ de haut !
Je rabaisse les points d’ancrages du pont sur les ladder-bars…J’ai lu des trucs ces temps derniers, sur la façon dont ces machins fonctionnent, et je crois avoir compris comment ça se danse ! J’aimerais bien favoriser le transfert de masse, parce que l’année dernière, ma bagnole était raide comme une bûche, et restait totalement à plat…Pas bon…Alors cette année, on chipote un peu la partie châssis ! Réglage des barres, pose d’amortos drag 90/10, pneus au « bon » diamètre, désossage du siège qui sert pas (et vu que dans ces catégories là, on ne peut pas faire de baptême…) bref, va falloir se bouger l’cul ! Je bidouille le pont arrière, et il est l’heure d’aller au briefing. Simple, le briefing : « faisez pas les cons, roulez droit, et tout ira bien… » Eric est à mes côtés…J’le sens inquiet en regardant l’arbre de noël : « Comment ça marche ce truc ? »
« T’inquiète, Mr Cailloux va te donner un cours… »
Le père Stones donne son p’tit cours d’arbre, avec Kwet, et hop, le tour est joué…Je m’inquiète d’un truc : les qualifs sont elles aussi en Sportsman ? Les éliminatoires, ça, je m’en doute, vu que c’est le principe même du bracket, mais l’arbre n’est il pas en Pro aux qualifs ? Mais non, je m’inquiète pour rien, c’est bien du Sportsman aussi…Ouf ! Comme quoi faut toujours poser la question même si c’est la plus con du monde…
L’ordre est le suivant : SRC-B-A-Juniors-Pro-Super Pro-Rwyb…Bon, ça me laisse un peu de temps pour finir mes bidouilles…Je détends les barres de torsion, je colle trois kilos dans les roues de devant, et…c’est l’heure de passer au contrôle technique ! Je colle mes numéros de course : 561. Je trace à l’entrée avec mon casque et ma veste SFI aproved. Pourvu qu’il ne me demande pas de l’essayer, putain ! J’ai acheté cette veste y’a 1000 ans, et depuis, comment dire, un phénomène étrange fait qu’elle a considérablement rétréci ! Si, si, j’vous jure, elle a rétréci ! Pas une seconde ce serai moi qui aurait un poil forci, non…J’arrive au contrôle, et c’est l’excellent Valdo Wesphal qui s’en charge…J’enlève le capot et le pose au sol, assez loin pour pas qu’un crétin marche dessus…Le crétin est tout trouvé, d’ailleurs puisque lorsque je m’écarte pour laisser passer Valdo, je marche sur un coin du capot, et j’entends un « crac ! » sinistre ! Quel sombre con je fais ! Je viens de ruiner mon capot ! Ha le triple con, le poulpe émasculé ! Mais c’est-y pas possible d’être aussi con… Je me maudis 20 fois, alors que Valdo m’attrape pour pas que je m’étale encore plus sur le capot…Bon, plus de peur que de mal, y’a rien de visible, et rien ne semble devoir aller plus loin qu’une légère fissure du vernis…
Boulet…
Boulet-boulet !
Sticker sur le pare-brise, c’est bonnard ! Allez, go !
Je reviens du contrôle, bordel, c’est déjà mon tour ! Fini de rire, on attaque les choses sérieuses ! Ma bonne femme vérifie la pression des pneus, j’enfile ma veste avec moult difficultés (je suis en apnée tellement elle est serrée, bordel ! Quel gros sac…) je démarre la chiotte, et je trace vers la pré-grille…
Je suis dans la file, et de loin, je vois Sophie Zaninetti qui se lance du départ…et fait une pirouette impressionnante ! Un gros zig, suivi d’un copieux zag, pour finir dans l’herbe, et repartir sans autre problème…L’embardée était si sévère que des gens ont dit qu’une roue arrière s’était levée ! On a du passer pas loin de la boulette ! Ouarf…
Bon, c’est mon tour…Le moteur est chaud…J’avance, passe dans la flotte…J’ai donné la consigne à Claire-Ange : tu me fais traverser la flotte, tu ne m’arrête pas dedans…Ca, c’est pour les blaireaux qui n’ont pas de chevaux, le burn dans la flotte…Le starter fait signe d’y aller…J’ai enclenché le line-lock quand j’ai avancé, je n’ai plus qu’a rester en Drive et écraser la pédale…GO !!! Les trois rapports montent, ça fume sévère, l’auto part en crabe, tout va bien…
Je me replace comme il faut, vire le line-lock (ne pas l’oublier, sinon, quand je vais tendre le converto, les freins avant ne seront pas suffisant à m’arrêter sur la ligne, voire même si les roues sont immobilisées, elles vont glisser et ça sent le « red » à plein pif !) Stage-pré stage…J’aime pas lambiner au feu, et j’allume les deux quasi ensemble…Je sais pas si c’est bien sport, ça, mais bon, on va pas commencer à se faire des courbettes, hein…La première jaune s’allume…ça met un temps fou, mine de rien…La deuxième…La troisième enfin…j’écrase la pédale, jouant sur le VRT de mon auto, qui, rajouté au DRT, devrait me donner un bon RT ! Houla, je sens que ça s’embrouille, là, pour ceux qui suivent pas ! Le Vehicule Reaction Time, c’est le temps que met l’auto à se tendre sur ses p’tites roues et décoller du feu…Entre le moment où la pédale se perd dans la moquette, et le moment où elle quitte la cellule, y’a un siècle ! Si en plus le Driver Reaction Time est celui d’une palourde morte au soleil, ça risque de pas être fameux…Je décide donc de lâcher la purée à l’allumage de la troisième jaune.
Bang ! l’auto décolle comme une balle ! Tout va bien, à un léger détail prés : je suis resté en Drive après le burn, et je manque de shifter le Neutral en pleine accélération !! Ha le con ! Bon, je soude la pédale au plancher et laisse agir la boite…On verra bien…
Arrivé dans la raquette du fond de piste, je papote avec les « punis », comprenez les deux gars de l’organisation qui vont rien voir pendant un certain temps…Je ne sais même pas si j’ai battu l’autre chiotte qui était à côté de moi, je ne sais rien…Fin de la séance, on rentre…Pas énervé DU TOUT, le gars…Je fonce pour voir quel a été mon temps, mon RT, tout ça…Rien…Pas de ticket…Ca n’a pas fonctionné…Y’a pas eu de chrono !! La lose totale ! Je suis vert…Joe la Poisse a encore frappé !
Et merdeeeeeu ! Mouais, bon, finalement, il devait pas être terrible, ce run…Je prends des nouvelles du Plum, il n’est pas aux anges, la Challenger ne donne pas son meilleur…J’aurais voulu voir Eric, par contre ! Premier contact avec la piste, premier burn…Je l’ai vu en fond de piste, il n’avait pas l’air enchanté, il dit avoir merdé avec son shifter, et il est parti en 3eme ! Avec une boite auto « manuelle » (c’est con, comme expression, ça…) vaut mieux pas merder, sinon, on fume la boite !
Bon, décidément, ce retour aux affaires, c’est un peu la fête du slip pour tout le monde, on dirait…Allez, on efface tout, on verra le prochain run…
Bon, faut bien dire qu’être engagé en tant que concurrent, ça laisse pas trop de place à la déconne ni au spectacle…J’entends Reine qui roule, mais je ne sais pas ce que ça donne…
Bon, va être l’heure de casser une croûte, on est dans la trêve du midi…Ha oui, parce que depuis que le prix du circuit à augmenté, on est obligé de s’en servir moins ! Allez comprendre, vous… Donc, 12h30-14h, c’est silence absolu ! Commencent à faire chier, les politicards à la con ! Paraît même qu’il y’ aurait des capteurs sonores autour du circuit, reliés à la préfecture, et si la trêve n’est pas respectée, ça chie !! On croit rêver…
J’ai pas déjeuné ce matin, il est hors de question que je rate le poulet de ce midi ! Salades diverses, poulet mayo, chips, trucs divers, miam ! Une belle tablée, finalement ! En installent hier, je me demandais si c’est bien la peine d’avoir deux barnums, et autant de tables et bancs…Mais là, je confirme : oui, faut bien ça ! P’titbras est venu en famille, et avec des potes, Joris nous fait la joie de se joindre à nous, Laurence est infatigable et passe son temps à servir, ranger, nettoyer, etc…Pfff, elle me fatigue rien qu’a la regarder ! Une belle French Connection des grands jours ! Je fais un p’tit tour dans le paddock, et j’ai même droit à un cadeau d’ma bonne femme : un accessoire bien pratique pour afficher son index sur le carreau, sans blanc à godasse qui fout l’camp quand on ouvre le carreau…Ca s’la pète grave !! Le Plum en prend un aussi, du coup !
Bon, je vois les SRA qui s’aligne…Ca va être à nous ! Je re-enfile ma combinaison de plongée, et je me saucissonne dans le harnais…Je trace sur la pré-grille…Je n’ai aucun souvenir de qui est à côté de moi…P’être bien Sophie, justement…Non, je crois que c’était le run d’après…Bon, on s’en fout…Claire-Ange me place, je fume les gommards, je déverrouille le line-lock et cette fois, je retombe fissa en 1 ! Ha mais, pas deux fois, le con…
La troisième jaune s’allume, je défonce tout, boum ! Ca part violent ! Ca grimpe plein pot, je shifte la deux, ça rupte un millième de seconde, mais ça cale pas ! La trois, la caisse s’envole !! Warf ! Ca envoie ! Je fonce au fond, et j’attends avec impatience…Rien à voir avec le run de pédé que j’ai fait avant, en laissant la boite bosser pour moi. De retour au camp, je vois ma bonne femme avec la banane…
« Alors ? »
« 11.38 !! »
Whooooo-ooo !!
« Elle a de la gueule, pendant le launch ! »
« Ha ouais ? »
« Le cul s’écrase, le nez décolle, une merveille !! »
C’est dans la poche ! Je regarde le ticket de temps, elle passe aussi vite au ¼ de mile que l’année dernière avec les pneus à fort développement ! Preuve que le moteur doit se sentir plus à l’aise !
Un sourire idiot se fige sur ma gueule, et pour un bon moment ! Par contre, mon index de 11.65 est largement bouffé !
Du coup, je vois même pas quoi faire pour améliorer la chose…J’enlèverais bien le filtre à air, histoire d’avaler un poil plus, mais j’me dis que finalement, le gros KN avec son « lid » filtré doit bien bosser…Pis merde, au prix où j’l’ai payé, y croit quand même pas que je vais lui foutre la paix quand y’a besoin, non ? Je fais rien, du coup…
Lurcy me permet d’étrenner mes barres de capot…Vous savez, ces barres qui permettent de poser le capot en hauteur, au dessus du moteur, comme dans les show-rooms. Ca s’la pète un poil, j’trouve…C’est bien…
Le deuxième run qualif, le troisième en fait, mais le deuxième avec chrono se passe comme dans un cauchemar ! Je suis contre Sophie, et je sais pas ce que je merdoie, mais je roupille au feu ! Je regarde partir la grosse Belvedere avant de me dire, « hey, mais faudrait p’t’être y aller, mon gros !! »
Bref, un RT de merde à 0.669 ! Bon, je torche la Plymouth quand même, mais franchement, j’en connais qui vont se moquer…De plus, je suis sur la piste de gauche, et on me dit que je suis parti sévèrement en direction de l’herbe…La piste de gauche penche un peu, paraît-il, ça doit être ça…je reviens dés le signal donné, mais à peine je roule, que je me rends compte que la bagnole chauffe ! Ho-ho…Pas bon…J’arrive dans le paddock, et le radia dégueule la flotte…Je me jette comme une bouse sur mon emplacement, et je vois Hervé qui me fais signe que ça pisse grave ! Tu m’étonnes, je suis à plus de 230° ! Un peu anxieux, je vire le capot, et là, horreur, la courroie a sauté ! Hééé merde…Pas assez tendue ? Fatiguée ? Le fait est qu’elle est salement vrillée…Ho ça pue, surtout que comme un vrai pro d’la branlette, je suis juste parti avec pas la moindre pièce de secours dans ma musette ! Rien, nada, que dalle…
Ha chiotte ! Je suis en train d’en parler avec des gens autour, et Bruno Hardy me dit : « J’en ai plein des courroies dans mon coffre…Passe me voir ! » Ni une ni deux, je fonce voir, et il me refile deux courroies « qui ressemblent »…L’une est trop courte, mais l’autre fera l’affaire…Ouf ! Sauvé par le gong…heu, non, par le Hardy ! On replace le tout, on jette un peu de flotte dans le radia, et hop ! Prêt !
La journée s’étire mollement et je vais voir la liste des qualifiés : je suis 9eme, en milieu de tableau…Pas mal, mais pas terrible quand même…Le choix d’un index basé sur les temps de l’année dernière n’est pas une bonne idée !! J’ai rectifié pour le dernier run, mais c’est à peine mieux…
Pis l’idée de génie : je prends le numéro de téléphone du bureau de ma femme comme index ! 11.35 !
Je pense pas faire beaucoup mieux que mon 11.38, ça devrait coller ! Un poil inquiet quand même, parce que si j’me souviens bien des grilles de qualif des courses précédentes, les 10 premiers sont…dans un dixième ! Ca laisse peu de place à la déconne, ça, quand même ! 3/10eme d’écart, ça nous mets…heu…loin ! Bon, on va foutre la patate, bordel !
J’ai toujours pas vu un seul run d’Eric, ni du Plum…Je les croise (ou les rejoins) juste au bout sur la raquette…le temps de papoter dix minutes, et hop, c’est reparti ! Dommage ! Le Plum est interloqué : il a justement fait un run contre le D100 d’Eric, et il semblait surpris de le voir à sa hauteur tout le long du run ! Soit le D100 pète la santé, soit la Plumette n’avance pas, soit les deux pètent la santé ensemble et Eric va vite devenir un concurrent sérieux !! La vérité m’oblige à dire que lors du retour, le ticket de la Plumette est encore dans les 12 ‘ ce qui nous rend Pascal un brin grognon…Pourquoi donc cette chiotte n’est elle plus capable des chronos bombesques « d’antan » ?? Pascal a passé son hiver a bricoler sur son moteur, trouvant des p’tites conneries par-ci, par-là, vite corrigées…Alors ? Alors où se cache le vilain Gremlin qui fout la merde ? Dire que cette auto faisait 11 avec son moteur en version 440, et 10.99 au début de la version « stroker »…Où sont passé les canassons ? Que s’est il passé ? J’le sens chiffon, Mr Indestructible…Il nous avouera même plus tard qu’a cet instant de la course, il pensait remettre la Plumette sur le chariot et arrêter là les frais…
Côté SRA, Reine a du se battre contre les intempéries…Je l’ai vu plusieurs fois sous son célèbre pébroc, à attendre une éclaircie…Faut dire que la météo est clémente, mais nous fait un p’tit pissou de temps en temps…Et comme l’avait fort justement fait remarquer Claire-Ange, le Rwyb est bien le « parent pauvre », puisque j’ai l’impression de ne jamais les voir en piste…
18h00, tout s’arrête . J’vais en profiter pour aller me laver, parce que là je commence à ressembler à un vieux chiffon qui traîne dans l’atelier…
Ce soir, c’est riz au curry, dinde, apéro dînatoire, et tutti quanti ! C’est sacré, le samedi soir, à Lurcy ! Surtout que cette année, vu l’heure tardive de l’installation hier soir, c’est la dernière occasion de faire la fête…Donc, entre les rondelles de ciflard, les cahuètes (non, pas toi, K-wet…) et les chips, ça sent bon la poilade…Il reste un run qualif pour le lendemain, on essaiera d’améliorer tout ça ! Pour l’instant, ça baffre ! Enfin, avant de baffrer, faut se mettre à la cuistance ! Les filles ont fait l’plus gros du turbin en découpant la dinde, je me colle aux fourneaux, et c’est parti ! Les feux rament un peu, mais tout se passe bien…Le riz est cuit, on commence le service, Laurence encore une fois se montre précieuse, bref la soirée commence bien…
Séraph en profite pour arriver, il a du sentir la gamelle ! Vers 22h, y’a le p’tit concert qui commence, avec Steven Heven, le fiston prodige de Roland Hermite…
Bon, le problème des concerts improvisés, comme ça, à l’arrache, c’est que justement, c’est…à l’arrache ! Un honnête batteur, un bon guitariste et ça sent l’bœuf…

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Le pauvre Steven, tout doué qu’il est, avait parfois du mal à donner d’la consistance à tout ça…Mais bon, finalement, c’est pas grave ! De A comme AC/DC à Z comme ZZ Top, le registre du rock est balayé de long en large et finalement, c’est ce qui compte…De toute manière, les 9/10eme du public sont rond comme une queue de pelle, alors je suis pas certain que les fausses notes, hein, il s’en soit rendu bien compte !!
Un peu avant minuit, j’ai mon compte de viande saoule et de rock merdique, je décide que demain sera un autre jour et qu’il y a encore du pain sur la planche…Pis d’abord, j’ai pas encore pris mon dessert, alors ! Petit moelleux au chocolat accompagné de sa crème anglaise avant le dodo, et hop ! Je constate que les habituels traînards sont sous le barnum, à peu prés aussi rond que le public du concert ! Nonow ressemble à un homard à l’armoricaine à qui on aurait enlevé un bout de sa carapace ! Il bafouille des trucs inaudibles, bien aidé par Hervé…Haaa, je vois que les Mojitos de ce soir ont atteint leur but…habilement secondés par d’autres trucs au moins aussi fort ! Faut dire que la séance de cassage de glaçons par Fabien valait son pesant de pruneaux ! On est passé à deux doigts de l’accident plus d’une fois, et je suis rassuré sur la solidité des tables de la FC !
Allez, au pieu ! Pour une fois que j’ai pas à cavaler pour trouver ma fille…

Dimanche, jour J+2 :
La nuit a été épouvantable ! A 3h00 du mat’, j’ai ouvert un œil, tellement y vasait ! Déluge de fin du monde ! Je n’ose pas ouvrir la porte du camion de peur de découvrir une sorte de Louisiane ravagée par Katrina ! Mais en fait, non ! Il fait même beau, vers 7h00 quand je me lève…
Petit briefing de 8h30, j’ai même eu le temps de me faire un café et becter une tartine…A peine le temps de finir que je vois déjà les SRC débouler dans la pré-grille ! Nom de Zeus, ça traîne pas ! Je reste sur mon index de 11.35 et je me cale dans le cul des juniors…La p’tite demoiselle vient me faire signer la feuille de run et je démarre pour me placer…Claire-Ange me place, le starter fait signe d’envoyer la purée…Vroom ! J’me place aux p’tit poil, assez rapido, j’aime pas trop glander au feu, j’allume les deux « stages » dans la foulée, et j’envoie la sauce…Run parfait, shifté au poil, j’ai ramené le shift light d’une centaine de tour, histoire de pas me retrouver au rupteur quand la boite glissouille un micro-poil , et la lampe s’allume 15-20m avant le passage de la finish line, parfait !!
Arrivé au bout, je retrouve le Plum…J’ai l’impression qu’un sourire se dessine sur sa tronche…
« Alors ? »
« Alors, elle marche bien mieux, la Plumette ! »
« T’as fait quoi ? »
« J’ai remis de l’essence… »
« Pardon ? »
« J’ai viré le E85, et je suis repassé au SP98… »
« Et ?... »
« Et elle pète le feu, j’ai du pulvériser mon index… »

Par contre, j’ai une vieille fuite d’eau sous la bagnole…Le trop plein, vraisemblablement, comme d’hab’…Sauf que la flotte tombe de l’autre côté ! Aïe, ça pue, ça !! Je vire le capot…Et merde, ça fuit quelque part derrière l’alternateur…Pas bon du tout ! Je rentre quand même par la piste, et je fonce au paddock…Retour au paddock, après cet ultime run qualif…
Claire-Ange me dit que j’ai fait 11.362 ! Avec un index de 11.35, ça me met à 12 millièmes de l’index, ça !! Whoooooowhooooo !! Et aussi incroyable que ça puisse paraître, je me retrouve deuxième temps des qualifs !! La vache ! Roberto avec son 9 millièmes reste en tête, par contre je bouscule un peu le classement . Et là, je dois dire qu’il se passe quelque chose ! Hors de question de rester les bras croisés ! Les éliminatoires vont pas tarder à commencer ! Décision unanime de tomber la pompe à eau, et voir ce qui se trame là-dessous…Croyez le ou non, mais la pompe est tombé en un temps record ! D’ailleurs au passage, le bracket qui sert à tendre la courroie de la pompe à vide se révèle pété aussi…Gloups ! Le Plum me confirme qu’il a des joints d’avance…C’est déjà ça…Le moteur est bouillant et tout le monde y va de sa p’tite brûlure ! Pierrot, le Plum, moi, tout le monde s’y met ! Claire-Ange me passe les glingues, des vrais pros !
« Pâte ou pas pâte ? »
Le Plum : « pas pâte… »
Pierrot : « pâte… »
Bon, une lichette, alors…Je tartine le joint, fais une connerie en le mettant en place, le bouge, bref, c’est un peu précipité, tout ça…Je trouve pas les trous…Rhaaaa bordel…et j’me brûle !
Putain d’merde…j’entends la Belvedere de Sophie qui démarre ! Non ? C’est déjà l’heure ? Nom de Dieu…La p’tite demoiselle qui passe avec sa feuille de temps me fait signer, et elle me dit : « Ca va aller ? »
« On essaye, mademoiselle, on essaye… »
J’ai encore la durit à fixer…
« Enfile ta veste, on fignole… »
J’me saucissonne dans le harnais, j’enfile mon casque…j’vois l’Big qui remplit avec de la flotte…Putain, c’est la course partout ! Hop, Pierrot me fait signe de démarrer pour voir…Clic-vroom…Pouce levé…C’est bon ! Vite, le capot !
Duke est en relation radio avec la ligne de départ…ça va l’faire ! Ce que j’ignore à cet instant, et je ne l’apprendrais que plus tard, c’est que si j’ai eu le temps de réparer et qu’on ne m’a pas foutu à la porte, c’est grâce à Eric ! Ce brave garçon n’a pas hésiter à sacrifier son moteur pour me rendre service ! En effet, il a posé un vasistas sur son bloc ! Comprenez par-là qu’il a défoncé le bloc moteur, au ras du carter d’huile, perdant un demi-kilo de fonte et une bielle au passage ! La méga-poisse…Le bloc est foutu, le moteur pulvérisé, y’a de l’huile plein la piste, c’est la misère ! Mais grâce à ce sacrifice surhumain, et pendant que l’organisation nettoyait la piste, j’ai eu le temps de réparer mon Poisson Crevé !!
Je trace sur la ligne, l’auto est froide…
Bordel…
Pourvu qu’elle me fasse pas un gros « Prout ! » sur la piste…Je burn comme un salaud, et je me retrouve face à la Firebird moderne n° 507 de JC Duvernay…Je ne change rien à mon index, et je ne change surtout rien à ma façon de faire… Boum ! C’est parti ! Un RT de martien (ouais, enfin, de la grande banlieue de Mars, on va dire…) et c’est dans la poche ! Je passe le premier tour ! C’est le Plum qui me l’apprend sur la raquette…Hahaha ! Lui aussi passe le premier tour ! Le bonheur !
Je suis aux anges ! Le tour suivant m’oppose à la Camaro blanche moderne de Jérome Chirol n° 568, qui annonce 11.16 de temps index…On ne change pas une technique qui gagne, hein, alors je vais refaire la même ! On tripatouille pas l’index, et on cogite en arrivant sur la finish-line, point ! Y’a bien l’temps, pensez-donc : on a 11 secondes pour réfléchir !
Boum, je pars comme une balle, je sens bien la Cuda se tasser du cul, ça launche fort…L’autre part un chouïa après moi, pour cause d’index plus p’tit… Je coupe un poil, pile sur les cellules…Vroum ! La vache, il est là, à côté de moi…On roulotte jusqu’au bout.. Qui a gagné ? Mystère…Le p’tit gars en Camaro est sûr de son coup et m’annonce que c’est lui qui est passé devant…Bon, ben, tant pis…Mais en fait, il téléphone à ses potes et il m’apprend que j’ai encore gagné ! Yes !
Mais j’ai encore de la flotte qui pissouille…Et merde…
Je reviens encore par mes propres moyens dans le paddock…La fuite n’est pas énorme, mais j’angoisse que ça me pète à la tronche sur la ligne…Allez on remet juste de la flotte, et ça va l’faire comme ça…Je demande à Claire-Ange de faire pousser la bagnole sur la ligne…Je vais démarrer au dernier moment, pour pas prendre de risques…Surtout que je tombe contre Sophie ! Elle a quasi le même temps index, ça va chier ! Je démarre juste avant le burn, histoire de pas gaspiller ma flotte…Pourvu que j’en foute pas partout !! J’me place très vite, je coupe le line-lock, je monte les tours en shiftant la 1, jaune-jaune-jau...Bang !..ne ! Je ne laisse aucune chance à mon opposante, et j’enquille à fond ! Un poil trop à fond d’ailleurs, puisqu’en arrivant au bout, je coupe trop tôt ! Et merde, je remets la patate, puis recoupe aussitôt…Et Sophie me coiffe sur la cellule !!! Et meeeeerde ! Ha le boulet…Le boulet-le boulet…
En arrivant dans la raquette, je sais que c’est mort…Ha le con…Sophie me dit : « c’était un peu pourri, ta stratégie, Fox…t’as coupé bien trop tôt ! »
Ha j’me bouffe les couilles…Me faire sortir par Sophie…Ha y vont bien se foutre de ma gueule en Alsace, tiens…J’ai pas fini de la porter, ma croix !
Je congratule Miss Zaninetti, mais j’vous cacherai pas qu’a cet instant, j’ai un peu les boules !
Puis arrivent les concurrents du run suivant…
Nanou me dit : « T’es encore passé, Fox !! » Naaan ?? Putain, j’y croyais pas !
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Hahaha ! Par contre, en repartant de la raquette, j’ai pas fait 500 m que la Cuda chauffe étrangement…Je m’arrête sur la voie de retour, dans la grande courbe…J’enlève le capot, pour voir…Putain ! La pompe à eau est bouillante, le radiateur est froid !! J’ouvre le bouchon : plus de flotte dans le radia !
Pierrot, qui ramène Nanou me prend en remorque, au cul de la Duster…On arrive au paddock, je gare la chiotte, et on remet de l’eau ! Ca fuit comme une passoire ! Le joint de pompe a re-pété !

« Pluuuuuum ! T’as bien dit qu’il t’en restait deux autres, des joints ? »
Qu’est ce que j’ai merdé ? Mal resserré ? La pâte qui a foutu la merde, et j’ai déchiré le joint quand j’ai voulu le bouger ? Sûrement un peu tout ça…
« On y va, on redéssosse !! »
Et belote-rebelote-et dix de der ! On redémonte la pompe à eau, on nettoie le plan de joint, on vérifie que la portée de la pompe est bien plane, je monte les joints à sec, bien aidé par Eric, qui est venu se joindre à l’équipe de mécano top fuel ! Je speede à mort, j’entends Duke qui papote avec Michel Cailloux…Il se tourne vers moi, et me dit : « C’est bon, t’es en bye… » Je suis en bye ?? Je passe la demie-finale en bye ? Mais alors…Autant dire que je suis en finale, quoi !!!
Whooooooooooo ! En mon for intérieur, je me dis que putain, ça l’fait !! Le Plum s’est fait sortir par Roberto, et me voila donc contre lui en finale !! Rhaaaa dommage, je me serai bien vu faire l’ultime run contre mon ami Pascal « El Plumo » Ennas ! Quelle gueule ça aurait eu !!
Je ne vous cacherais pas que me voir à telle fête à cet instant de la journée m’épate un brin !! Mais les runs s’enchaînent à toute blinde, et il faut déjà retourner au casse-dalle ! Autant dire que je vais pas prendre le moindre quart de demi risque avec le bye run…Pas de burn, je m’avance sur les cellules, et à l’allumage du vert, je roulotte tranquilou jusqu’au bout…Je me fends même de sortir directement après les cellules, vu la vitesse météorique à laquelle je roule ! Sur le ticket, on pourra lire : 44 kmh !! Plus de 25 secondes ! Je sais qu’a cet instant là, y’a des gens dans le public qui doivent se demander « mais qu’est ce qu’il fout, le gros ? » et qui doivent être très déçus de cette grotesque démonstration !
Naaan, je me réserve pour Roberto…Inutile de vous dire qu’à cet instant, c’est le débarquement de Juin 44 qui se rejoue ! Moi contre Roberto, c’est les forces de l’Axe contre les GI’s ! C’est l’Opération Husky qui recommence ! C’est Monte Cassino qui se répète ! Nom de Dieu, j’y crois pas ! Je suis en finale d ‘une manche ATD ! Rien que ça, j’ai un peu la gaule ! Allez, c’est l’heure…Claire-Ange dit bien haut : « j’veux tout l’monde sur la ligne avec les chemises FC ! » Ha mais ! Claire-Ange Présidente !!
Je démarre, et suis les ordres de Claire-Ange…On fait signe que c’est l’heure du burn…Go, Fox, Go !
Je « clutche » le Drive, et j’envoie la sauce ! Petit rolling comme d’hab’, sans passer les cellules…En fait j’ai eu un peu peur que faire le bye-run à une vitesse d’escargot ne fasse retomber la pression, mais non, je suis tendu comme une corde du violon de Renaud Capuçon, qui va d’attaquer le Concerto n° 5 de Paganini ! J’entends la p’tite Fiat qui miaule à côté de moi…Je sais aussi que Roberto roule plus fort, et que je vais donc partir avant lui…Je préfère ça…
Ca doit être perturbant de laisser partir l’opposant et de bien se concentrer sur le feu ! Première jaune…Je suis dans les tours sans exagération…Deuxième jaune…J’écrase bien les freins, faudrait pas que j’avance d’un iota et que je fasse un rouge grotesque ! C’est vrai que les roues avant ont tendance à glisser, et il ne faut absolument pas oublier de remettre le line-lock à l’arrêt afin d’avoir les 4 roues qui freinent !… Troisième jaune ! Je ne laisse pas le temps à Messieurs Volta, Ampère et Watt le temps de faire complètement chauffer le filament de la lampe ! Mon pied défonce la moquette et la cloison pare-feu ! L’auto s’envole ! Roberto disparaît de mon champ de vision, le sort en est jeté ! Le run est parfait ! Je shifte pile poil à la lampe, pas de rupteur, rien, tout va bien !! Tout va tellement bien que, comme d’hab’, je crains de péter l’index ! Arrivé au bout, je lâche les gaz ! Trop tôt, bordel, trop tôt !!
Je remets la gomme pour lâcher sur la cellule ! Boum, Roberto me passe comme une balle, avec trente bornes de mieux ! Je regarde dans le rétro, mais je suis loin, et je vois bien les lampes de l’arbre qui clignotent, mais je n’arrive pas à voir de quel côté…Ha misère…
On arrive dans la raquette…je gicle de l’auto, Roberto vient me serrer la pogne…Dans un italien que je comprends pas, il m’explique qu’on est passé ensemble, et lui non plus ne sais pas…Putain !
Je regarde sous le capot, la courroie a encore sauté…Et merde…
Les deux finalistes du Super Pro/ET arrivent…Je vois Eric Angéloni qui me désigne du doigt…
Il s’extirpe de son rail, enlève son casque et me dit, en souriant : « Tu as gagné, Fox !! »
Noooon !! J’le crois pas !
« T’es sûr ?? »
« Certain !! »
Wouhouhou ! Je vais re-serrer la pogne à ce bon vieux pédé de Roberto, avec un sourire qui en dit long ! Il pige tout de suite, et Eric Angéloni le lui confirme en italien…Le débarquement des Alliés en Sicile vient de réussir une nouvelle fois !
Je viens de gagner une manche ATD !
Avec ma bonne vieille Barracuda !
A cet instant précis, je suis juste l’homme le plus heureux du monde !
Je demande au gars qui a le talkie-walkie s’il peut faire passer le message à la French Connection qu’il faut venir me chercher, parce que j’ai encore tout pété…Il s’exécute gentiment et me dit : « C’est bon, le message est passé… »
Je vois le Jivaro du Viet qui arrive, avec la moitié de la F C à bord !!

Ma p’tite femme me saute au cou, elle a l’air au moins aussi contente que moi !
On accroche la charrette, et on rentre direct par la piste…
Mon p’tit n’enfant saute de joie partout, elle aussi a l’air bien contente !
Bon, ben, maintenant, je me dis qu’il faut tout plier, ranger, démonter, remonter, y’a des plombes de boulot, remettre la bagnole en trim route…Heureusement ce soir on crèche pas loin…
Mais là, à l’instant précis où on va tenter de remettre la courroie qui a sauté, nous allons être confronté à un de ces mystères que seule la mécanique peut en engendrer ! Cette courroie, que l’on a monté et démonté un tas de fois dans l’après midi, cette courroie qui a juste sauté de sa poulie, et qui n’a par conséquence pas pu aller se balader dans une caisse de courroies de secours et être mélangée avec une autre, cette courroie qui n’a jamais quitté le compartiment moteur, ben cette courroie qui m’a sauvé la vie hier a perdu au moins 5 ou 6 centimètres ! Impossible de la monter à sa place ! Et Pierrot, Fabien et moi on a beau retourner le truc 20 fois dans tous les sens, il faut se rendre à l’évidence : cette putain de courroie est trop courte , et de beaucoup !! Quelques tentatives désespérées de montage au démonte pneu ne vont faire qu’une chose : tordre l’axe de la pompe à eau !! Du coup, après décision de remonter la vieille courroie vrillée et de ne pas dépasser 3000 rpm, je me rends compte que le ventilo tourne « patate »…Gasp ! Les boules ! Ma pompe alu est morte…
Mais entre-temps, Duke est passé en Mob et a annoncé « Podium !! »
Je vois mon camarade le Plum aller chercher son trophée, puis Roberto, puis Eric Angéloni raconte une p’tite histoire sur ma tronche, rigolote, et je touche enfin le précieux trophée ! Et pour la première fois où j’en touche un, je dois reconnaître qu’il est vachement beau !!! Parce que sans vouloir dire du mal, y’a eu des trucs ‘achement tarte en guise de trophée ces dernières années ! De la silhouette en plastoc découpée au machin déroulant avec tiges, y’a pas eu que des réussites côté esthétique ! Mais là, je dois dire que cette figurine d’inspiration NHRA avec un Wally Parks plus vrai que nature est de toute beauté !! Le Viet, Greg et José vont traîtreusement profiter de mon état euphorique pour me vider quelques bouteilles de flotte à la tronche ! Ha les sagouins…Y’a plus de respect pour les vieux ni la hiérarchie présidentielle !

Mais il va être temps de finir de plier les gaules…Les barnums sont démontés, rangés, y’a plus qu’a charger, serrer des pognes, se faire des adieux, à la prochaine, et Lurcy est bel et bien fini !
Ne reste déjà plus que des souvenirs…
Reine reprend la route à bord de son P51 Mustang, Eric remballe son camion à bloc ventilé, la Plumette est déjà sur son plateau…Et ma p’tite bonne femme est prête à reprendre la route…pour les trois kilomètres qui nous séparent du gîte où l’on roupillera cette nuit !

Epilogue….
« Y’a une cuisine ! » dit Claire-Ange en arrivant dans le gîte. « Va voir si tu peux attraper des trucs à bouffer dans le camion… »
Une boite d’œufs, des tomates, du riz, des concombres, de la vinaigrette, un bout de fromage, une tranche de jambon…
Vu l’heure, ça fera l’affaire ! On avale tout ça, avec Fabien, le Plum, Frank et mes filles…
On manque de mourir hyperventilé, Fabien et moi en gonflant le matelas qui va nous accueillir pour la nuit Claire et moi et on glisse la viande dans l’torchon…
Le retour lundi ne sera qu’une petite formalité…Quelques heures de route (sous la pluie battante….) sans encombres, une rentrée sur Meaux, encore un dernier coup de collier pour vider le camion avec Fabien et Seraph, puis le seul et unique plein de gas-oil de ce truc avant de le ramener chez le loueur…Il est 17h…tout est fini…

Bye-bye Lurcy…
A l’année prochaine !!

_________________
We are Anonymous...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re:MOPAR NATS 2012
MessagePosté: Mar Aoû 28, 2012 1:14 pm 
Hors ligne
Mopar warrior
Mopar warrior

Enregistré le: Lun Mai 21, 2007 12:48 pm
Messages: 2974
Le ptaing de débrief' de ouf ....... je suis arrivé au poireautage devant les grilles mais je doit tracé , vivement ce souaireu .

_________________
Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 834 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 51, 52, 53, 54, 55, 56  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com